Hausse des coûts pour les pistes cyclables de 45% : Un nouveau défi à surmonter

L’inflation généralisée touche de plein fouet tous les secteurs économiques, y compris le domaine du Bâtiment et des Travaux Publics (BTP), secteur clé pour le développement des infrastructures cyclables. Cette inflation a pour conséquence directe une augmentation significative des coûts de construction des pistes cyclables, soulignant un décalage croissant avec les subventions publiques, qui elles, restent inchangées.

L’article résumé en 5 points :

  1. L’inflation a augmenté le coût des pistes cyclables de 45 %, sans augmentation des subventions publiques.
  2. Le CVTCM rapporte une hausse significative des coûts d’aménagement des pistes cyclables.
  3. Les objectifs de mobilité à vélo pour 2024 sont inatteignables, visant maintenant 12 % pour 2030.
  4. Le CVTCM propose des mesures pour adapter les financements et réglementations face à l’inflation.
  5. Lancement de la plateforme « Investir pour le vélo » et mise en valeur du « Fond vert » pour soutenir les mobilités durables, surtout en zones rurales.

Le Club des Villes et Territoires Cyclables et Marchables (CVTCM), représentant plus de 1300 collectivités à travers la France, met en lumière cette problématique dans son dernier rapport annuel. Selon le CVTCM, « le coût du mètre de piste cyclable a augmenté de 45 %», un chiffre alarmant qui met en péril la réalisation des projets d’aménagement cyclable.

Le rapport annuel du CVTCM : un appel de détresse

Aménagement piste cyclable

Dans son bilan, le CVTCM ne se contente pas de dresser un état des lieux. Effectivement, il tire la sonnette d’alarme sur la hausse conséquente des coûts liés à la création et à l’aménagement des voiries destinées aux cyclistes.

Malgré le fait que ces projets restent nettement moins onéreux comparativement à d’autres initiatives de transport, la stagnation des financements devient un obstacle majeur.

Selon le rapport : 

« Si créer une piste cyclable reste beaucoup moins cher que d’autres projets liés aux transports, la hausse des prix n’est pas accompagnée par une hausse des financements.», explique le rapport.

Des objectifs ambitieux en matière de mobilité douce

Le CVTCM analyse et suit l’évolution des mobilités douces. Il note un soutien accru pour la marche et le vélo. Pourtant, les buts semblent lointains. La part du vélo augmente peu. Elle est loin de l’objectif de 9 % pour 2024. Désormais, le but est fixé à 12 % pour 2030.

Cela souligne le besoin d’un changement marqué et durable dans nos modes de déplacement. D’ailleurs, beaucoup d’entreprises ont misé sur cette évolution de la mobilité… Néanmoins, certaines se sont pris les pieds dans le tapis comme le souligne cet article le Groupe Accell.

Une réponse multifacette au défi de l’Inflation

Faire du vélo en ville

Pour faire face à cette inflation impactant le coût des aménagements cyclables, le CVTCM propose une série de mesures stratégiques. Parmi elles :

  • la généralisation de la formation au vélo dès le plus jeune âge,
  • l’évolution des réglementations pour une cohabitation harmonieuse entre les différents usagers de la route
  • un soutien accru pour les collectivités qui s’engagent dans le développement des mobilités alternatives.

Ces initiatives sont d’autant plus cruciales que « de 400 à 590 € le mètre de piste cyclable » représente une charge financière considérable pour les projets actuels et futurs.

Vers une plateforme d’investissement et un soutien accru

Dans cette optique, le CVTCM prévoit de lancer la plateforme « Investir pour le vélo », destinée à aider les collectivités à mieux appréhender et planifier les coûts de leurs aménagements cyclables.

Par ailleurs, l’accent est mis sur l’importance du « Fond vert », abondé à hauteur de 2,5 milliards d’euros pour 2024. Cela vise notamment à soutenir le développement des mobilités durables en zones rurales. Ces zones, souvent délaissées dans les politiques de mobilité, pourront ainsi bénéficier de financements pour des projets tels que l’élaboration de stratégies de mobilité ou le développement de services de vélos en libre-service.

D’ailleurs, si vous avez besoin d’un vélo pour la campagne, alors notre sélection des meilleurs VTC électriques peut vous plaire.

Si tu es intéressé par ce genre d’article :

Google Actualités

Ajoute Meilleur-velo-electrique à ton flux Google Actualités.

Mikael
Mikael

Passionné de nouvelles technologies et de vélos, c'est tout naturellement que les vélos électriques constitue un axe fort de son expertise. Son but : vous donnez un maximum d'informations sur ces véhicules électriques.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Meilleur velo electrique
Logo
Shopping cart