Bruxelles mobilité électrique vélos électriques

Publié le mercredi 10 avril 2024 à 15:41

La capitale belge, Bruxelles, prend une longueur d’avance dans le domaine de la mobilité urbaine en introduisant une flotte de vélos électriques en libre-service, marquant une première dans l’histoire des capitales européennes.

Bruxelles mobilité électrique  vélos électriques

En réponse à l’augmentation des besoins de mobilité durable, Bruxelles a mis en place un vaste réseau de vélos électriques en libre-service. Cette initiative comprend l’introduction de vélos cargo électriques, une nouveauté remarquable qui propose une solution pratique pour le transport de marchandises en milieu urbain. Cette démarche place Bruxelles en tête des capitales européennes en matière d’innovation en mobilité douce.

Réduction et régulation des trottinettes électriques

Dans un effort pour réguler le transport urbain, Bruxelles a drastiquement réduit sa flotte de trottinettes électriques en libre-service, passant de 20 100 à 8 000 unités. Cette mesure vise à améliorer la gestion et le contrôle de ces engins, en s’inspirant de l’exemple de Rome, plutôt que de suivre la voie de Paris qui a opté pour une interdiction totale.

La réduction significative du nombre de trottinettes est accompagnée par une sélection rigoureuse des opérateurs, avec Bolt et Dott retenus pour gérer la nouvelle flotte.

Développement de nouvelles infrastructures cyclables

Dropzone pour vélo électrique

© Bruxelles Mobilité

Avec le soutien de la Commission européenne, Bruxelles a entrepris des projets ambitieux pour améliorer son réseau cyclable.

Aménagement de « Dropzone »

À Paris, les trottinettes et vélos électriques ne peuvent plus être stationnés sur les trottoirs depuis 2019, une décision prise pour améliorer l’ordre et la sécurité urbains. Bruxelles, en revanche, avait initialement opté pour une politique plus permissive, permettant un stationnement libre de ces véhicules.

Cependant, face au mécontentement croissant des habitants dû à l’encombrement des trottoirs, la ville a réagi en instaurant des « dropzones », des zones de stationnement spécifiques pour les engins partagés, alignant ainsi sa gestion sur celle d’autres villes européennes.

À ce jour, environ 1000 dropzones ont été aménagées, avec un objectif d’extension à 1500, couvrant 11 communes de la banlieue. De plus, pour faciliter l’utilisation dans les zones encore non équipées, des dropzones virtuelles ont été mises en place via les applications mobiles, offrant ainsi une solution pratique pour les utilisateurs.

Investissement Européen dans les pistes cyclables

Bruxelles a bénéficié d’un financement substantiel de 20 millions d’euros dans le cadre du Plan national pour la Reprise et la Résilience. Ce financement, alloué par la Commission européenne, a été spécifiquement utilisé pour développer de nouvelles pistes cyclables dans la ville. Ces nouvelles infrastructures, conçues pour répondre aux besoins croissants des cyclistes, ont connu un succès retentissant depuis leur achèvement.

Projets d’urbanisme innovants

Plusieurs projets d’urbanisme ont été mis en œuvre pour améliorer le cadre de vie à Bruxelles. Au Quai de Veeweyde, une attention particulière a été accordée à la pollution et à la stabilité du sol, nécessitant des travaux d’assainissement avant la construction de pistes cyclables.

Sur la Petite Ceinture, des aménagements ont été faits pour favoriser l’infiltration de l’eau de pluie, préservant ainsi les arbres existants et améliorant la biodiversité. À la Place Masui, un réaménagement a permis de transformer un espace autrefois dédié aux automobiles en un lieu plus vert et accueillant pour les cyclistes.

Un modèle de mobilité urbaine pour l’Europe

Piste cyclable Bruxelles Vélos

© Bruxelles Mobilité

Les initiatives de Bruxelles en matière de mobilité électrique et de développement durable pourraient servir de modèle pour d’autres villes européennes.

Innovation et durabilité

Les efforts de Bruxelles pour intégrer des solutions de mobilité électrique et des infrastructures cyclables montrent un engagement fort envers une mobilité urbaine plus durable et écologique. Ces initiatives pourraient inspirer d’autres villes européennes à suivre cet exemple, en mettant l’accent sur des transports plus respectueux de l’environnement.

Vers un avenir vert et connecté

La transformation de Bruxelles en une ville plus verte et mieux connectée souligne l’importance de l’innovation en matière de transport urbain. Avec ses vélos électriques en libre-service, ses pistes cyclables étendues et ses projets d’urbanisme durable, Bruxelles se positionne comme un leader en matière de mobilité urbaine durable en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire