Publié le mercredi 10 avril 2024 à 16:14

Mercredi 3 avril, un événement marquant a eu lieu à Bruxelles, au cœur de la politique européenne. La signature de la Déclaration européenne sur le cyclisme, au Palais d’Egmont, représente une avancée majeure.

Signature de la déclaration Européenne sur le cyclisme une initiative tournée vers l'avenir

Cette initiative démontre l’importance accrue du cyclisme dans les stratégies européennes, visant des bénéfices substantiels pour le continent.

L’article résumé en bref et en 5 points :

  1. La Déclaration européenne sur le cyclisme, signée le 3 avril à Bruxelles, établit le cyclisme comme priorité de l’UE.
  2. Elle résulte d’un lobbying intense suite à l’appel du Parlement européen pour doubler la pratique du vélo.
  3. Tony Grimaldi met en avant les bénéfices du cyclisme : durabilité, emplois, et croissance économique.
  4. La Déclaration vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports.
  5. Avant les élections de 2024, la CIE presse pour que les engagements deviennent des actions concrètes.

Mobilisation des organisations concernés et engagement politiques

La signature de la Déclaration européenne sur le cyclisme n’est pas le fruit du hasard. Elle conclut une période intense de plaidoyer de la part des organisations industrielles, qui ont œuvré sans relâche pour que le cyclisme soit reconnu comme une priorité à l’échelle de l’Union.

L’appel lancé par le Parlement européen en février 2023, visant à doubler la pratique du vélo, a marqué une étape décisive. Peu après, la Commission européenne, stimulée par l’élan parlementaire, a confirmé son engagement, illustrant une volonté politique ferme de promouvoir cette forme de mobilité durable.

Le rôle clé des acteurs industriels pour la signature de la Déclaration Européenne

La présence de Tony Grimaldi, à la tête de Cycling Industries Europe, lors de cette cérémonie illustre parfaitement la collaboration étroite entre les institutions européennes et le secteur privé. Fondée il y a cinq ans, la CIE s’est rapidement imposée comme un acteur majeur, plaidant pour une reconnaissance accrue du cyclisme.

L’engagement des 27 ministres des Transports, réunis à cette occasion, signale une reconnaissance sans précédent de l’importance stratégique du secteur cycliste. Ces efforts conjoints annoncent le début d’une nouvelle ère pour le développement durable et l’innovation industrielle en Europe.

Cet article peut également vous intéresser :

Potentiel transformateur et bénéfices multiples dans les années à venir

Au-delà de son rôle dans la mobilité, le cyclisme est présenté comme un vecteur de transformation sociale et économique. Tony Grimaldi a brillamment exposé les multiples avantages du cyclisme. Il met en avant la réduction des émissions de gaz à effet de serre, création d’emploi, croissance économique et soutien aux industries locales.

L’objectif de générer plus d’un million de nouveaux emplois dans l’UE d’ici à 2030 souligne l’ampleur des aspirations. Le développement d’infrastructures cyclables, loin d’être un simple projet d’aménagement urbain, est envisagé comme une opportunité de stimuler l’économie et de promouvoir un environnement plus sain.

Vision future et appels à l’action concrète pour le développement

La rencontre des ministres des Transports ne se limitait pas à la célébration de la signature ; elle a également servi de cadre à des discussions approfondies sur l’avenir du transport dans l’UE. Le secteur des transports, principal émetteur de gaz à effet de serre dans l’Union, se trouve à un carrefour.

La Déclaration sur le cyclisme s’inscrit dans une démarche globale visant à verdir le transport. Il s’agit d’une nécessité impérieuse pour atteindre les objectifs climatiques de l’UE.

Enfin, la période précédant les élections européennes de juin 2024 est cruciale. La CIE appelle de ses vœux une transformation des engagements de la Déclaration en actions concrètes. Elle souligne le rôle central que le cyclisme doit jouer dans l’atteinte des objectifs de développement durable, de santé publique et de mobilité urbaine de l’Union européenne.

Cette déclaration Européenne est le début d’un tournant pour l’Europe

En résumé, la signature de la Déclaration européenne sur le cyclisme marque une étape fondamentale vers un avenir où le vélo à assistance électrique jouera un rôle central dans la mobilité, l’économie et l’écologie de l’Europe.

Cette initiative, soutenue par une volonté politique et industrielle forte, pose les bases d’une transformation profonde, invitant à une action immédiate pour un avenir durable et prospère. Elle fait suite à la proposition de la Commission Européenne d’octobre 2023.

Si tu es intéressé par ce genre d’article :

Ajoute Meilleur-velo-electrique à ton flux Google Actualités.
logo google actualité

On vous conseille également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire