La nouvelle initiative de la police néerlandaise pour controler la puissance des vélos électriques

Publié le mercredi 10 avril 2024 à 12:11

Dans un effort innovant pour réguler l’usage des vélos électriques, les forces de l’ordre aux Pays-Bas ont introduit une méthode ingénieuse permettant de contrôler la puissance des vélos électriques directement sur les routes. Cette démarche vise à identifier et à sanctionner les modifications non autorisées augmentant la puissance des VAE, un phénomène en croissance dans toute l’Europe.

La nouvelle initiative de la police néerlandaise pour controler la puissance des vélos électriques

L’article en bref et en 3 points :

  1. La police des Pays-Bas a lancé une initiative visant à contrôler la puissance des vélos électriques directement sur les routes.
  2. Pour réaliser ces contrôles, les autorités utilisent des dynamomètres spécialement adaptés aux vélos électriques.
  3. L’objectif principal de cette opération est de renforcer la sécurité sur les routes.

Des contrôles techniques directement en bord de route

L’outil mis en place par la police néerlandaise s’apparente aux dynamomètres utilisés pour les véhicules motorisés, tels que les voitures et les motos, adaptés ici à la taille et aux spécificités des vélos électriques. Près de 250 unités de cet équipement ont été déployées. Ce dispositif permet aux agents de mesurer directement la puissance des e-bikes .

Pour cela, il immobilise la roue avant du vélo dans l’appareil. Puis, ils pédalent pour atteindre la vitesse maximale et observer à quel moment le moteur cesse de fonctionner.

Cette démarche néerlandaise souligne donc un engagement accru pour la sécurité routière et la conformité aux normes établies, visant à prévenir les risques liés à des véhicules électriques surpuissants circulant sur la voie publique.

Ci-dessous, un article qui pourrait également vous intéresser :

Limitations et régulations de la vitesse en Europe

Vitesse régulée des vélos électriques en Europe

Contrairement aux États-Unis où les e-bikes peuvent bénéficier d’une puissance allant jusqu’à 750 watts, l’Europe impose une limite maximale de 250 watts. Cette limitation est jugée adéquate pour une mobilité efficace et plus sécurisé. Elle est aussi bien en dessous des capacités des moteurs plus puissants qui peuvent être débridés, grâce à un kit de débridage.

L’objectif de cette restriction est de trouver un équilibre et de concilier les bénéfices de la mobilité électrique et les nécessités de la sécurité publique. Bien que cela n’ait pas empêché certains usagers de modifier leurs vélos pour augmenter leur puissance, en dépit des efforts des fabricants tels que Bosch pour décourager ces pratiques.

Les vélos capables de dépasser les vitesses autorisées sous assistance électrique ou équipés de systèmes permettant l’usage du moteur sans pédalage, sont généralement proscrits. Toutefois, des exceptions existent, comme pour les SpeedBikes en Europe qui peuvent atteindre des vitesses de 45 km/h, mais nécessitent des démarches d’immatriculation, d’asssurance, etc… Limitant leur popularité par rapport aux modèles standards limités à 25 km/h.

Les Fatbikes, dans le collimateur des autorités

Fatbike électrique

En particulier, la police néerlandaise a constaté que les vélos électriques dépassant fréquemment les limites de performance sont les Fatbikes électriques ! en effet, ces modèles sont devenus populaires notamment auprès des jeunes. Cette tendance souligne la nécessité d’une régulation adaptée pour préserver la sécurité de tous les usagers de la route.

L’introduction de cette nouvelle méthode de contrôle par la police néerlandaise représente donc une étape importante dans l’adaptation des législations et des pratiques de contrôle à l’évolution rapide de la technologie des vélos électriques.

Après les Pays-Bas, est-ce que ce genre de contrôle sur les vélos électrique peut arriver en France ?

Si tu es intéressé par ce genre d’article :

Ajoute Meilleur-velo-electrique à ton flux Google Actualités.logo google actualité

On vous conseille également :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire